Comment isoler ses combles pour améliorer son DPE et sa consommation énergétique

L’isolation des combles est une étape cruciale dans la rénovation énergétique d’un logement. En effet, environ 30% des pertes de chaleur d’un bâtiment se font par la toiture. Isoler ses combles permet donc d’améliorer significativement la performance énergétique de son logement et de réduire sa consommation d’énergie. Dans cet article, nous allons vous donner les clés pour bien isoler vos combles et ainsi améliorer votre DPE.

Pourquoi isoler ses combles ?

Isoler ses combles permet de limiter les pertes de chaleur et donc de réduire sa consommation d’énergie. Cela permet également d’améliorer le confort thermique de son logement en limitant les écarts de température entre les différentes pièces. Enfin, l’isolation des combles permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et ainsi de participer à la lutte contre le changement climatique.

Les différents types d’isolants pour combles

Il existe plusieurs types d’isolants pour combles, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients.

Les isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, perlite… Ils sont faciles à poser et relativement peu coûteux. Cependant, ils peuvent présenter des risques pour la santé en cas d’inhalation de poussières.

Les isolants naturels : laine de chanvre, laine de mouton, ouate de cellulose… Ils sont respectueux de l’environnement et n’émettent pas de gaz toxiques en cas d’incendie. En revanche, les isolants minéraux ont souvent un coût plus bas que celui des isolants en question.

Les isolants synthétiques : polystyrène, polyuréthane… Ils sont très performants et peu épais, ce qui est intéressant dans les combles avec une faible hauteur sous plafond. En revanche, leur impact environnemental est important et ils sont souvent peu recyclables.

Les critères de choix pour l’isolant

Pour bien choisir son isolant pour combles, il est important de prendre en compte plusieurs critères.

  • La résistance thermique : plus elle est élevée, plus l’isolant est performant.
  • La conductivité thermique : plus elle est faible, plus l’isolant est performant.
  • L’épaisseur : elle dépend de la résistance thermique souhaitée.
  • La pose : certains isolants sont plus faciles à poser que d’autres, notamment en cas de combles difficiles d’accès.

La mise en place de l’isolation


Un professionnel qualifié doit réaliser la mise en place de l’isolation des combles en choisissant le bon isolant en fonction des critères évoqués précédemment et en assurant une pose conforme aux normes en vigueur. Il est également important de vérifier que la ventilation des combles est suffisante, afin d’éviter les problèmes d’humidité.

En conclusion, l’isolation des combles est un investissement rentable à long terme, qui permet de réduire sa facture énergétique tout en améliorant le confort

Les matériaux d’isolation pour les combles

Il existe plusieurs matériaux d’isolation pour les combles :

  • La laine de verre : il s’agit du matériau d’isolation le plus courant et le plus économique. Elle offre une bonne résistance thermique et acoustique et peut être posée en rouleaux ou en panneaux.
  • La laine de roche : elle est similaire à la laine de verre en termes de performance et de prix, mais elle est plus résistante au feu et à l’humidité.
  • Les flocons de cellulose : fabriqués à partir de papier recyclé, les flocons de cellulose sont un choix écologique pour l’isolation des combles. Ils offrent également une bonne résistance thermique et acoustique.
  • La ouate de cellulose : ce matériau est également fabriqué à partir de papier recyclé et offre des performances similaires aux flocons de cellulose.
  • La laine de mouton : c’est une option écologique et durable, offrant de bonnes performances en termes d’isolation thermique et acoustique.

Il est important de prendre en compte la résistance thermique (R) des matériaux d’isolation. Plus l’isolation a une résistance thermique élevée, plus elle sera efficace. La résistance thermique dépend également de l’épaisseur de l’isolant, il est donc important de choisir la bonne épaisseur en fonction des caractéristiques de votre maison.

Les différentes techniques d’isolation des combles

Il existe plusieurs techniques d’isolation des combles, adaptées en fonction de la configuration du toit et de la charpente.

L’isolation des combles perdus : cette technique est utilisée lorsque les combles ne sont pas habitables et ne disposent pas d’un plancher. On dépose alors l’isolant sur le sol des combles à l’aide d’une souffleuse ou d’un rouleau. Cette technique est la plus économique mais moins performante que les autres techniques.

L’isolation des combles aménagés : lorsque les combles sont aménagés, l’isolant est posé sur le plancher ou entre les chevrons de la charpente. Cette technique permet une meilleure performance énergétique que l’isolation des combles perdus, mais elle est plus coûteuse.

L’isolation par l’extérieur : cette technique consiste à poser l’isolant sur la toiture par l’extérieur. C’est souvent utilisée lors d’une rénovation de toiture. Cette technique permet une isolation thermique optimale, mais elle est la plus coûteuse. En conclusion, l’isolation des combles est un élément crucial dans la rénovation énergétique d’une maison. Elle permet non seulement de réduire les pertes de chaleur en hiver, mais également de maintenir une température agréable en été.

Pour conclure

Pour choisir le matériau d’isolation le plus adapté, il est important de prendre en compte plusieurs critères tels que la performance thermique, le coût, la facilité d’installation, la durabilité et l’impact environnemental. En optant pour une isolation performante, les propriétaires bailleurs pourront non seulement améliorer le confort de leurs locataires, mais également réduire leur consommation énergétique et ainsi diminuer leurs factures d’énergie. De plus, ils contribuent également à la réduction de l’empreinte environnementale de leur logement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Vous aimerez aussi...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire aussi

Derniers articles

Les sanctions en cas de non-conformité au DPE

Si un bail est conclu sans que le diagnostic énergétique soit fourni, le bailleur s'expose à diverses sanctions. Conformément à la réglementation en vigueur,...

Quel est l’impact du DPE sur la valeur immobilière ?

La montée des coûts énergétiques et l'adoption de la loi Climat et Résilience ont propulsé le DPE au centre des transactions immobilières. Mais quel...

Les objectifs du DPE dans la transition énergétique

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) repose sur une réglementation évolutive visant à améliorer la qualité des diagnostics. Son objectif principal est d'inciter les...

Recevez toute l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter

Toute l'actualité dans votre boite mail, et rien de plus !